Anne-Sophie, 85G, évolue dans un milieu très machiste !

Croisée sur Twitter, Anne Sophie, 24 ans, avait visiblement repéré notre blog et songeait à contribuer. Il ne restait plus qu’à lui demander si elle voulait témoigner, et à lui poser les questions ^^
Mais attention, Anne Sophie n’a pas choisi une voie très facile, et plutôt surprenante …

camionMarie Séverine MFP : Anne Sophie, le fait que vous ayez une poitrine très généreuse, que vous soyez étudiante en master, dynamique, avec une vie bien remplie, c’est très bien mais nous en connaissons d’autres … Mais caporal pompier volontaire (dans le sud de la France) !!!
Comment faites vous pour survivre dans un milieu aussi macho ???

Anne Sophie : Pas de secrets, il a fallu que je fasse ma place ! Au début, difficile de rentrer dans un tel univers à 18 ans tout frais et déjà bien bustée. Petit à petit, on prend confiance, on se blinde et la survie est plus simple ;).

Marie Séverine MFP : Parlons un peu de votre poitrine : quelle taille faites vous ? Comment trouvez vous votre lingerie ? Quel est votre style ? (hors uniforme bien sur ….)

image4Anne Sophie : Alors ! Grand débat, ça dépend des marques et des formes de soutiens-gorges. Je fais « à peu près » un 85G. Je trouve évidemment ma lingerie en boutiques spécialisées ou sur Internet. J’adore les produits de Prima-donna et la ligne sport de Panache. Je me rends compte que je peux pas trop parler de « style favori » : difficile quand le moindre soutien-gorge coûte 80€ en moyenne et que les boutiques spécialisées n’ont que peu de stock ! Eh oui, vive les tailles petits dos-bonnets profonds, si peu communes !

Marie Séverine MFP : Au collège, vous aviez déjà une poitrine hors norme (si l’on peut dire) ? Comment avez vous vécu ces années ? Aviez vous de l’aide ? C’est dans cette phase que s’est construit la suite ?

Anne Sophie : Au collège, je me revois en salle d’étude à ôter mon soutien-gorge (70A à l’époque, comme quoi j’ai bien commencé par là !) parce que j’étais gênée qu’on puisse deviner le relief de mes bretelles ! Aha ! Je ne me souviens pas du reste. La période aux jeunes sapeurs pompiers a été plus compliquée avec le souvenir, cuisant, d’une humiliation subie par celle que je considérais comme ma meilleure amie. Plate comme une limande au demeurant. L’aide que j’ai reçue, c’est plus tard, dans les années lycée. Mon père m’a amenée pour la première fois dans une boutique spécialisée et m’a offert mon premier « vrai » soutien-gorge. Je l’ai toujours :’).

Depuis, je n’ai plus porté que des soutiens-gorges à ma taille. C’est tellement important !

Marie Séverine MFP : Finalement, c’est un peu l’inverse de nos témoignages habituels : le collège ne vous a pas traumatisée, et votre père a été un vrai soutien ?

Anne Sophie : Le collège en tant que tel, non pas du tout. Ou en tout cas je n’en garde rien.
Et oui, mon père a été un soutien(-gorge, aha) de même que ma mère ou mes frère et soeur mais à l’époque, on n’était jamais allés dans une boutique spécialisée et l’achat des sous-vêtements se faisait traditionnellement en grande surface.

grade pompierMarie Séverine MFP : J’ai compris que vous avez été « jeune pompier volontaire » puis « pompier volontaire » avec le grade de caporal. Qu’est ce qui vous a donc poussée vers cette activité ?

Anne Sophie : Aha ! Papa est pompier, comme l’oncle de l’amie plate précitée. C’est ce qui nous a poussées vers cette activité hebdomadaire. Nous avions 13 ans. Sauf que plus de 10 ans plus tard, j’arpente toujours les couloirs de ma caserne. Je ne me suis jamais trop posée de questions par rapport à ça en fait. Je me suis construite avec la caserne, c’est une part de moi que j’entretiens toujours. ;).

Marie Séverine MFP : Et maintenant la question que nous nous posons : est ce que dans ce milieu, vous n’êtes pas particulièrement l’objet de réflexions sur votre poitrine, de harcèlements, petits ou grands ?

Anne Sophie : RÉPONSE POSITIVE. Évidemment. Malheureusement. Des « harcèlements » petits et grands. Je me souviens d’un repas auquel toute la caserne était réunie et pendant lequel j’avais fini en pleurs sur un banc à menacer de porter plainte pour harcèlement tant j’en avais marre. Mais le harcèlement, c’est aussi ce sms que tu reçois pendant la garde de la part d’un collègue présent et qui te dit que tu es « belle ce soir », qu’il est « content, ça fait plaisir ». Ou c’est encore ces propositions que je pourrais appeler des « parenthèses secrètes d’ordre physique », proposées par d’autres.

 pompier-avec-lance-professions-pompiers-colorie-par-johann-62419pompier

 

 

 

 

 

Bref, à la caserne, on est rapidement réduite à notre dimension féminine. Alors si en plus cette dimension a du relief… Le parti que j’ai pris, après avoir encaissé sans répondre dans un premier temps, est de renvoyer coup pour coup. Au début, je venais la boule au ventre prendre mes gardes, je partais en pleurant. Maintenant, c’est sûr que mon langage en situation n’est pas spécialement châtié mais mes mots ont pu faire tomber des mâchoires et faire naître, sinon le respect, au moins la méfiance.
J’ai imposé mon style et les gars me respectent. Ou, parce que ça sonne quand même comme une utopie, ils ont compris qu’ils n’avaient rien à gagner à venir me chercher sur ce terrain-là. Certains me respectent, aucun doute, ce sont des amis. Mais il m’arrive encore de prendre des réflexions parce que j’ai « trop de gueule en caserne » d’après des hommes contre la présence de femmes en caserne.

image2Marie Séverine MFP : Ça veut dire que pour avoir « la paix », vous avez choisi de devenir une « grande gueule » pour maintenir les fâcheux à distance ? Est ce que du coup cette contrainte a changé votre caractère ?

Anne Sophie : Je pense que c’est l’idée, oui. Et je ne saurais en évaluer l’impact sur mon caractère. Bien sûr que ça a joué sur celle que je suis et sur ce que j’accepte d’entendre ou non mais je ne le vois pas comme un élément qui m’a changée, contrainte et forcée. Après, tout n’est qu’adaptation et peut-être en effet que je serais sensiblement différente si j’avais choisi une autre voie.

Marie Séverine MFP : Cette volonté de vous frotter aux difficultés rejoint elle votre féminisme et lutte pour aider les opprimés, ou bien est ce bien distinct ?

Anne Sophie : Je ne sais pas trop… Je me considère comme féministe mais je ne saurais pas pour autant mettre de définition, d’étiquette. J’ai récemment lu l’interview d’une magistrate à qui l’on posait la question et qui répondait être « humaniste ». J’aime bien ce concept, mais me concernant, j’y ajouterais quand même nécessairement un élément « féministe ».
Après, il est vrai que mon attrait premier va être celui du parti opprimé, de la minorité. Et pour fréquenter un milieu d’hommes en étant femme, je milite avec ferveur pour le girl power !

boobs and rulesMarie Séverine MFP : Ah le girl power … On défilera ensemble Anne Sophie !
Mais pour finir, sortons de la caserne… Dans le civil, êtes vous radicalement différente ? Comment vous habillez vous par exemple pour sortir. Avez vous ce même rapport « rugueux » avec les hommes ? Ou bien est ce plus apaisé ?

Anne Sophie : En civil, je suis la même mais en plus modérée dans mes paroles, forcément. Disons que le module « ne se laisse pas phraser » ne se déclenche qu’en présence machiste. Et j’en croise parfois en dehors de la caserne, évidemment. Alors rapport rugueux, comme vous dites, oui mais seulement pour pallier l’irrespect de certains de mes condisciples.

image1Et s’agissant de mes tenues de sortie, elles dépendront de la météo et de mes goûts du moment. < rire >

 

 

 

 

 

PS : vous vous reconnaissez dans cet article ? Vous voulez témoigner ? Contactez nous sur contact@mafortepoitrine.com

8 thoughts on “Anne-Sophie, 85G, évolue dans un milieu très machiste !

  1. Je ne ferais pas de blagues cette fois-ci car j’ai peur de me faire engueuler xD mais chapeau a toi Anne-Sophie pour ton parcours ! C’est un très beau métier ! Très bel article et a très vite sur MFP 🙂

  2. Merci Anne Sophie ! Ça sent le vécu, avec le cuir durci par les machos 🙂
    Au passage, j’ai apprécié un truc que je vis aussi régulièrement, le « SMS de compliment » qui est en fait clairement un harcèlement. J’ai vraiment été contente de lire que quelqu’un le vit aussi.
    C’est super dur de faire comprendre aux gens que c’est une forme de harcèlement. La réaction à chaque fois c’est que c’est « plutôt gentil »…. « Quoi de mal ? » …
    Oui, certes, mais quand tu en reçois 10 le jour où tu as un pull un peu moulant, c’est un peu comme dans la rue les hommes qui te croisent en te faisant des propositions parce que tu portes une jupe un peu serrée.
    C’est juste hyper chiant.
    Donc merci Anne Sophie !
    Ah et puis le truc avec les boobs et les rules… Mafortepoitrine pourrait faire des tshirts avec ça imprimé dessus ?? J’achète tout de suite !

    1. OH OUI! on le connait toutes je crois ces SMS de compliment qui finissent par devenir lourds, dérangeants… qui finissent par être du harcèlement. J’en ai été victime encore l’année dernière… arf.
      Les garçons ne font pas des propositions que quand la jupe est serrée ^^j’en ai eu uniquement parce que j’avais une forte poitrine ^^haha!

      Pas mal l’idée du Tshirt NiniGP 😉

    2. Pour le tee-shirt, je veux bien aider pour faire la compo ^-^.
      Étant un garçon qui apprécie les fortes poitrines, je ne comprend pas comment on peut autant (desolé d’etre vulgaire) faire chier une femme avec ça ! J’essaye d’être dans la tête d’un type qui vous dit ça les filles et sérieux j’arrive même pas à savoir ce qu’ils pensent… J’admet que mon regard se détourne mais j’essaye d’être pas insistant et discret car c’est vraiment pas sympa de faire ça (honte a moi). Mais venir, parler par SMS à une nana qui a des formes… Comme si vous aviez besoin de lui pour que vous le remarquiez ! Je vais m’arrêter la et désolé du pavet

        1. Je n’oserais pas dire que je suis graphiste car c’est pas mon métier mais pour dépanner, je m’amuse avec photoshop surtout et j’suis parfois assez créatif donc pourquoi pas donner de l’aide ^-^
          Quand je disais compo, c’est bien sûr le graphisme du tee-shirt à mon niveau (je ne dévalorise sans cesse XD)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *