« Le chemiser » de Bastien Vivès : un ouvrage tendre et busté …

Nous avons entendu parler de cet auteur de BD par une amie commune. Bastien Vivès est fasciné par les fortes poitrines, mais les dessine avec respect et mesure, sans aucune vulgarité. Nous avons donc offert son dernier ouvrage à notre web-master Philippe pour son petit Noël ( 🙂 ). Avec pour mission de nous en faire un petit article, il faut mériter de tels cadeaux …

Effectivement, une sorte de triple surprise. La première quand on me dit que c’est une BD d’un auteur qui aime les gros seins : bon, OK, je vois le genre… Mais pas du tout en fait. Je ne connaissais pas Bastien Vivès, mais je me suis tout de suite senti comme avec un ami complice : pas de vulgarité, jamais, mais du respect, de la poésie, une forme d’admiration, de célébration.
La seconde, c’est un rythme et un graphisme qui rend la lecture « calmement haletante »… J’y reviendrai.
La troisième, c’est cette subtile évocation des phénomènes du fétichisme au travers de ce chemisier. On associe souvent le fétichisme au regard de l’homme, et c’est assez joli que ce soit un homme qui évoque la façon dont une femme peut être affectée, voire transformée, par le port d’un vêtement, ici un chemisier, mais aussi bien par un soutien gorge, une nuisette, une robe, qui commence par changer le regard qu’une femme a sur elle même, et la rend plus assurée ou plus entreprenante dans sa vie.
Notre site, je le pense sincèrement, est très proche des ces idées et de cette posture de respect et de mise en valeur, cet ouvrage avait donc toute sa place ici. Belle idée de cadeau, merci les filles !

Séverine mène une vie normale, entre amis et activités diverses, dont le baby-sitting. C’est à l’occasion d’un de ces baby-sittings que, étant souillée par un enfant malade qui vomit sur elle, le papa est conduit à lui prêter une tenue de sa femme : un chemisier de soie, celui qui va avoir un tel impact. Elle le découvre dans la page qui suit.

Dès lors, Séverine va progressivement voir s’enchaîner de multiples situations et relations, pas toujours très réalistes, mais dont le fil conducteur est non pas le chemisier, mais la force que lui donne cet habit. Il n’a rien d’une armure, on est d’accord, et je vous prive des photos les plus « terribles », vous n’avez qu’à l’acheter, mais il y a de ça.

La rue ne lui fait plus peur, ni les garçons, y compris dans leurs aspects un peu abrupts.
Le dessin de Bastien Vivès est simple, rapide, sobre. Les visages ne sont pas toujours détaillés, comme dans ce qui suit, chose que je n’avais vu qu’une fois, dans les œuvres d’une adolescente autiste.

Il en résulte une lecture impatiente, comme une urgence.
Mais revenons à l’histoire… Le chemisier lui-même va vivre quelques aventures en parallèle, qui vont empêcher de pouvoir le rendre. Il sera d’abord sali lors d’une soirée.

Puis carrément déchiré au niveau de la manche dans des circonstances un peu abracadabrantesques.
A force de chercher, Séverine arrivera plus tard à en retrouver un dans une boutique et voudra le ramener à son propriétaire. Celui ci, entre temps séparé, lui demandera de le garder, voire de le mettre, ce qui nous vaut un second essayage, dont le dessinateur arrive à montrer un geste plus assuré que la première fois, comme un retour naturel à cette nouvelle peau dans un série d’images silencieuses.

On referme cet ouvrage avec un sentiment émoustillé de douceur et de tendresse, on s’attache au personnage, au dessin, au rythme. Une fois refermé, on apprécie aussi ce format inhabituel, moin grand que les BD classiques, mais plus épais, comme un bon gros livre, ce qui tangibilise bien l’originalité de l’ensemble. Bravo et merci Monsieur Vivès.

On doit pouvoir trouver l’ouvrage facilement. Je ne sais pas, on me l’a offert 🙂

Post scriptum : allez, un lien pour l’acheter direct !

 

One thought on “« Le chemiser » de Bastien Vivès : un ouvrage tendre et busté …

  1. Il y en a ils ont de la chance… ça a l’air d’etre un superbe ouvrage ! ^_^ Je vous souhaite à toutes et à tous de tres belles fetes de fin d’annee et bonne annee 2019 !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *