Le soutien-gorge parfait, un doux rêve…

00396728_PVI_0002_A025580_QU Je me présente rapidement : j’ai 28 ans, je suis mariée et j’ai 3 enfants. A priori je suis plutôt bien dans ma tête et dans mon corps, du moins je n’ai pas de complexe particulier lié à ma poitrine. Ma « vraie » taille de soutien-gorge se situe entre 80G et 80H.

Pour ce premier article je souhaite témoigner tout simplement de ma perpétuelle recherche du soutien-gorge le plus complet possible : celui qui m’apportera le maintien nécessaire, le confort, le style qui correspondra à mon âge et mes goûts du moment, et dont le prix restera raisonnable. Cette quête du Graal, en quelque sorte, a commencé vers l’âge de 13/14 ans (je ne me souviens plus avec précision), à l’âge ou j’ai commencé à ne plus trouver mon bonheur dans les tailles les plus courantes. Et aujourd’hui encore, le simple fait de me dire « bon, il va falloir que je me trouve un nouveau soutien-gorge » me fait toujours un peu peur !

00396728_PVI_0002_HOMERP_01A l’adolescence, quand on sort des rayons des grandes surfaces ou de Etam, il n’est pas simple de pousser la porte d’une vraie boutique de lingerie. La simple vue des vitrines pleines de dentelles me faisait faire demi-tour. Malgré tout j’ai quand même porté pendant quelques temps des soutiens-gorge qui certes ne me plaisaient pas, mais au moins me maintenaient correctement.

Puis est arrivé le moment où même mes boutiques de lingerie habituelles ne me proposaient plus rien de convaincant, le 85 E étant alors trop petit. A cette époque, vers 16/17 ans, je vivais à Lyon pour mes études. Avec ma maman qui venait de temps en temps, nous nous sommes mises en quête d’une nouvelle boutique de lingerie qui répondrait à mes attentes. Après de multiples essayages et quelques achats de soutiens-gorge inadaptés (faute de mieux), une vendeuse nous a orienté discrètement vers une boutique concurrente. Je me suis donc empressée d’y aller, et là, soulagement ! Je suis repartie avec un article en 85F. Je suis restée fidèle à cette boutique tant que j’ai vécu à Lyon. Je payais mes soutiens-gorge cher, voir très cher. Ils ne duraient pas très longtemps puisque je les attachais au cran le plus serré dès le départ, donc dès qu’ils se distendaient je n’avais plus de marge, mais j’étais persuadée d’avoir trouvé mon bonheur, et la vendeuse me confortait dans cette impression.

Il y a maintenant 6 ans, j’ai quitté Lyon pour m’installer dans l’Allier avec mon mari. Les 4 années suivantes ont été ponctuées par 3 grossesses avec allaitement à chaque fois.

Après avoir retrouvé durablement ma taille de poitrine « normale », je me suis relancée dans ma course au soutien-gorge. J’ai trouvé une boutique qui vend du 85F et j’y ai acheté 3 soutiens-gorges en 1 an et demi à peu près. Mais la dernière fois j’en suis ressortie contrariée, et je regrette même mes achats. Entre temps j’étais allée faire un petit tour sur internet voir ce qu’il existait comme tailles, modèles, etc… Je lui ai donc fait part de mon désir d’essayer du 80 G pour allonger la durée de vie de mes sous-vêtements. Réponse négative formelle, elle ne fait pas de 80, et puis de toute façon « le 85 F me va très bien » ! J’ai alors évoqué mon envie d’essayer de nouvelles formes, un peu moins emboîtantes, ou rembourrées, voir un sans bretelles. Je suis passée pour une folle !!! « Vous n’y pensez pas, c’est impossible, seule la forme grand-mère peut vous aller »… Elle a finalement accepté de m’en commander à condition que je lui garantisse de le prendre. Comment être sûre sans avoir essayé ? ! J’ai donc refusé et je me suis jurée de ne pas y retourner.

pol_pl_CHP-Gazeta-447_9J’ai alors poussé mes recherches sur internet un peu plus loin et je suis tombée sur ce blog. Je ne compte pas m’arrêter là. Après tout, si des marque proposent ces modèles, c’est bien qu’ils doivent être portables non ? Ou alors beaucoup de marques vont faire faillite dans l’année à venir ! J’ai trouvé une autre boutique dans une toute petite ville, à 15 minutes de chez moi, qui propose des tailles moins standards, dont du 80 G ou plus. J’aimerais privilégier l’achat en petite boutique si possible (question de conviction personnelle) plutôt que sur internet, mais je suis ouverte à toutes les possibilités, l’essentiel étant dorénavant de n’acheter QUE des soutiens-gorge parfaitement à ma taille !!

Je vous tiendrai au courant de la suite de mes recherche dès que possible..

Amandine, nouvelle venue sur mafortepoitrine.com !

One thought on “Le soutien-gorge parfait, un doux rêve…

  1. C’est marrant ton parcours ressemble au miens, sans les grossesses mais on fait la même taille. Grâce à internet j’ai essayé du 30 uk (80fr) et même du 28 uk (75fr) et c’est vrai que je me sens beaucoup mieux maintenue. Pendant longtemps de 15 à 18 ans je pensais faire du 90 puis je suis tombée au hasard sur un 85DD (85E) qui m’allait à merveille, à l’époque je le mettais au premier cran. Si chui passée au 75-80 c’est justement parce que le 85 ne me va plus comme toi d’office je le mets au dernier cran donc maintenant je commande sur le net des marques britanniques qui eux on bien compris que les normes n’existent pas quand il s’agit de corps.
    On est de plus en plus nombreuses à porter ce genre de tailles les magasins devraient s’adapter au lieu de nous conseiller des tailles qui ne nous maintiennent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *