Les seins du sphinx … et de la sphinxette !

ElegancequartiermoiNotre petit tour des blogs les plus intéressants sur les poitrines généreuses revient en France pour vous faire découvrir « les seins du sphinx ». La blogueuse, Galactica, ou sphinxette, est tout à fait passionnante. NB : En bleu, ce sont les extraits de son blog. Les photos proviennent également de son blog. Des liens permettent d’aller sur les articles. Galactica est complexée par ses seins. Complexée, obsédée, passionnée, débordée, apitoyée par ses seins. Elle les couve, les materne, les raconte, les bichonne, les dessine, les mesure …. Mais la sphinxette est bien plus passionnante que ça, nous le verrons dans un second temps. Commençons par les vrais héros de son blog : ses seins !!! singediversityinlingerie

 

Et pour commencer, voici en photo (à gauche !) ce qu’elle voudrait être dans un monde idéal ! Libre, beaucoup plus que ce qu’elle ressent aujourd’hui. Ce qu’elle en dit : Celle que je veux être : détendue, avec un corps agréable et sans avoir peur de prendre de la place dont j’ai besoin.
Une façon de dire simplement des choses que nous avons toutes ressenti à un moment ou un autre. La formule « ne pas avoir peur de prendre la place dont j’ai besoin » devrait être méditée par certaine d’entre nous. Nous pensons peut être tout particulièrement aux jeunes dont la poitrine parait trop « forte », et qui se sentent « écrasées » par le regard et les réflexions des autres.

Autre activité de Galactica, les essais de soutiens gorges. Les comptes rendus sont très techniques, avec force détails, comme ici. Eleganceinterne
Il s’agit du modèle « élégance » de la marque Curvy Kate. La particularité, c’est que les bonnets sont très « plats », larges et hauts, et que les armatures sont assez plates aussi.
Voici la vue de l’intérieur (photo de droite) Pour ma morphologie, c’est merveilleux, pour d’autres, ça peut être une catastrophe ( à mon avis, un écrasement des seins, à moins de prendre une taille plus grande, mais qui sera trop large au niveau des armatures). Ce soutien gorge a beaucoup de chance de marcher si tu as des seins qui ressemblent plus à l’image de droite qu’à l’image de gauche (photo plus bas) Le soutien-gorge est construit de telle manière qu’il « prend » le volume sur toute la largeur et le remonte. En plus, il est très confortable.
Cet article complet est LA.
D’autres essais sont reportés dans le blog bien sur. La liste est LA P1050857

Galactica aime bien par ailleurs rentrer dans des considérations techniques. Et c’est là qu’interviennent ses jolis dessins. Celui qui est présenté ici accompagne un ensemble de remarques sur le positionnement des bretelles et surtout de la bande de dos. Le dessin suivant (vue de dessus) montre que nous n’avons pas toutes les mêmes formes de seins, ce que l’on savait, mais plus particulièrement que le « volume », qui conditionne en partie la taille des bonnets, peut être « apporté » par de la masse qui forme un relief, mais aussi par une masse plus « écrasée » et « écartée ». Moins exemplevisiblement spectaculaire, mais qui demande des bonnets de grande taille. Il est très rare de voir pousser le propos aussi loin, et du même coup de permettre à des femmes dans cette situation de comprendre qu’il faut savoir « pousser la porte » des bonnets plus profonds sans pour autant avoir des « gros seins ». Et là, la sphinxette est utile aux autres !
Les articles sont LA et LA.

Mais ce qui nous le plus intéressé dans le blog des seins du sphinx n’a pas de rapport avec les soutiens gorges. C’est une diatribe, oui une vraie diatribe, contre ceux qui se moquent du corps des autres.  Quelques extraits. Je voudrais donc profiter d’avoir un blog pour lutter à mon niveau contre toute cette violence ambiante et gluante qui fait mal. Et j’ai besoin de toi.                  Ce qui m’embête, c’est que parfois, on sort une petite pique sur quelqu’un (ex : « oh ! t’as vu son gros cul ! ») et on ne se rend pas compte à quel point ça fait mal à la personne visée. Celui qui fait le commentaire, il l’a oublié deux minutes après, et puis il a des excuses : « c’est pour rire », « tout le monde fait ça », « si il-elle le prend mal, c’est qu’il-elle est trop sensible », etc. Par contre, celui qui a reçu le commentaire dégrandant, ça va le-la hanter longtemps, il-elle va s’en souvenir et le mariner pendant plusieurs années, surtout si cette personne est régulièrement victime de ce genre de commentaires. Cette personne va souffrir et se rabaisse elle-même, ça va influencer sa vie. Donc NON, commenter le corps de quelqu’un qui n’a rien demandé, ce n’est pas acceptable d’après moi. Et même si le commentaire est sous forme de compliment-douteux ou de conseil, ce n’est pas acceptable non plus. Par exemple : « tu ne devrais pas porter un décolleté aussi profond, je critique pas tes seins hein, ils sont beaux/je rêve d’avoir les mêmes, c’est juste que j’arrive pas à te regarder dans les yeux ». C’est nul. Même si c’est dit sur un ton de blague, ça envoie le message « il y a un problème avec toi », plus précisément : « ton corps est trop sexuel, le sexuel c’est mal, donc il faut que tu le caches (« si tu ne veux pas être une salope » en option).
L’article complet est LA, et il se passe de longs commentaires. Cela donne une grande valeur à l’ensemble des autres articles. Merci la sphinxette !

Line.

3 thoughts on “Les seins du sphinx … et de la sphinxette !

  1. Bonjour,
    Je vais aller voir le site du sphinx, j’aime beaucoup le ton.
    Il serait pas mal d’aller voir d’autres blogs français, il y en a quelques’uns.
    Si je créé le mien je vous fais signe :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *