Votre Bêtisier des fortes poitrines !

L’idée a germé progressivement : avoir un lieu dans ce blog pour raconter les trucs qui nous sont arrivés, directement ou indirectement liés à notre poitrine. Les pires choses, les plus amusantes, les plus gênantes, les meilleures ou celles qui sont restées célèbres dans notre environnement.

Utilisez les commentaires pour raconter votre bêtisier ! On va laisser cet article un moment en une, et il restera ensuite dans la barre de menu, rubrique « Humour », pour continuer. A vos plumes !

9 thoughts on “Votre Bêtisier des fortes poitrines !

  1. Bonjour à toutes ! Je me lance la première ! Et c’est le cas de le dire comme vous allez voir.
    J’étais jeune… et malgré une poitrine déjà très généreuse, et lourde, j’étais dans le trip « nature », macramés, musique new-age, et … fibres naturelles. J’ai trouvé un magasin très zen qui vendait aussi des soutiens gorges sans armatures, et dont l’attache à l’arrière était formée d’une façon curieuse mais tellement « nature » : les 2 branches à relier étaient équipées d’une boucle, et un lien permettait des la maintenir ensemble, un peu comme un lacet, avec un nœud, mais dans une matière végétale comme le raffia.
    Zen, mais impossible à nouer soi-même. Donc dans ce cas, on fait le noeud une fois pour toute, et on se débrouille pour enfiler.
    En pleine réunion, au boulot, avec un chemisier en polyester bien souple, ce qui devait arriver arriva … Je lève le bras car je voulais prendre la parole, et boum ! l’attache de raffia lâche ! Ma poitrine a fait un bond en avant pour retomber sur la table avec un bruit mat que tout le monde a entendu, car il y a eu un silence soudain … L’attache que je ne regardais plus avait du s’effilocher … Quand au bruit sur la table, j’ai été la première étonnée, mais j’étais penchée en avant, les seins à 5-10 cm au dessus de la table en bois, et tout a lâché d’un coup ! une des bretelles avait même glissé sur le coté…
    J’ai vite replié mes bras vous imaginez, et je n’ai plus bougé pendant une heure, trop gênée. Me lever pour aller me « réparer » ? Il aurait fallu que je tienne mes seins dans le chemisier ! J’ai préféré attendre que tout le monde soit sorti …
    Il ont été sympas de me laisser partir la dernière sans me faire une haie d’honneur, mais pendant 1 heure il se sont rincé l’œil je dois dire. Si les tel portables avec photos avaient existé à cette époque, je pense que j’aurais été mitraillée.
    En tous cas, depuis, je vérifie bien mes attaches de soutiens-gorge, avec plusieurs agrafes. Endroit stratégique !

  2. Bonjour ! A mon tour, puisqu’on peut !
    Je crois que j’ai déjà vu ce genre d’attaches de soutif, pour un maillot de bain je crois. J’ai pas eu confiance 🙂 Mais je flippe assez vite avec ma poitrine.
    C’est tout autre chose que je vais vous raconter.
    On avait bien fait la fête la veille au soir, avec mon ami, et d’autres potes.
    Couchés ensuite sacrément embrumés.
    Le lendemain samedi je me lève, avec ma tenue habituelle de nuit, un grand t-shirt. Les seins libres, et très remuants, comme nous autres, n’est ce pas. Et moi j’aime bien, toute seule.
    ça sonne, je vais ouvrir, mais j’ai l’habitude, (quand même !), et accroché à un porte manteau près de la porte, j’ai un gilet de laine super épais. En une seconde je l’enfile, je le ferme, j’ouvre ensuite la porte.
    Facteur, colis. pas de souci. Et en plus c’est un colis que j’attendais ! Yeepee !
    Toute contente, je referme la porte, je retire le gilet, et je me mets à danser toute seule dans le séjour, le paquet au dessus de moi comme un trophée. Je l’ai reçu ! Je l’ai reçu !
    Soudain, je me fige. Dans un coin de la pièce, au sol sur un vieux matelas, 2 des copains d’hier soir, dans une couverture, allongés et relevés sur un coude, me regardent danser en tshirt les yeux exorbités !!!
    J’avais oublié que vu leur état, mon ami leur avait proposé de dormir là !!!
    Franchement la honte de ma vie, surtout moi qui ai du mal avec ma poitrine !
    Et bien sur ils n’y étaient pour rien, mais leur état, et leurs yeux exorbités !
    Maintenant on en rigole volontiers, mais sur le moment, j’ai eu du mal à ressortir de ma chambre. Grosse honte.
    On en rigole … surtout eux en fait !!! C’est en tous cas devenu la blague de notre groupe d’amis : « ce soir on peut rester dormir ? Il parait que c’est sympa… »
    A chaque fois ils rient, mais moi, je retrouve la sensation de honte du moment. Je ris jaune, quoi…

  3. C’est marrant, en ce moment je me sens pas tip top… Et c’est a ce moment que MFP sort une sorte de bêtisier, ça fait sourire quand même 🙂
    Marie-Severine, j’aurais été a ta place, je me demande comment j’aurais réagi… Vu comment je suis timide.. Ralala
    Lena pareil et personnellement une blague qu’on me sort tout le temps et qui me fait rire jaune, moi je craque un bon coup pour qu’on me le refasse plus… C’est bien compliqué ça :-S
    Bref j’arrête ma petite déprime, c’est vraiment cool ce genre d’initiative, bravo MFP

  4. Wumpas, tu n’aurais pas plutot préféré être à la place des collègues de Marie-Séverine ? :)))
    De mon coté, j’ai aussi mon gros fail !
    En tenue d’intérieur chez moi, pantalon, chaussures, mais gros pull sans soutien gorge (seule, j’aime bien). Jusque là tout va bien. Je vais faire une course, je mets mon gros caban, toujours pas de problème. Je rencontre ma copine dans la rue chez qui on va faire une soirée, OK pas de problème. On repasse chez moi pour prendre un truc et on y va direct puisqu’elle a la voiture et pas moi ? Yep !
    Une fois la bas, quand j’ouvre le caban, heu … ah merde ! je le referme.
    ma copine sympa me propose un SG : « je fais du 95B mais je crois que j’ai un C …. » Oui ma chérie, mais pour mettre mes seins F/G dans ton petit C, ça va pas le faire … (je crois qu’elle n’a pas aimé ma réponse, soit dit en passant. Jalousie ?)
    Morale de l’histoire : quand une fille passe une soirée dans une pièce bien chauffée, avec plein d’amis, en caban breton !!!!
    Ils étaient tous bien abreuvés, heureusement, et j’ai quand même passé une bonne soirée. Mais gros fail quand meme !

  5. Oh que non, J’pense pas car ma réaction aurait été tellement en stress pour elle… Malgré que je peux aimer les fortes poitrines, j’ai toujours une honte de l’assumer de peur d’être un pervers… Oui je sais j’suis très bizarre :-S
    Quand a toi Nini, ta copine croyait que tu pouvais vraiment porter ça ? Il y a vraiment une éducation a faire sur les tailles de soutien-gorge Ralala !

  6. Wumpas, c’est pas pervers d’aimer les poitrines !
    Ça peut l’être si c’est malsain, mais si tu l’assumes il n’y a pas de raisons !
    Et pour ce qui est de ma copine qui voulait me preter un SG, je crois qu’elle était sincère. J’ai l’impression que beaucoup de femme pensent avoir plus de poitrine qu’elles n’en ont vraiment. Je me trompe peut être, on demandera à un sociologue !

    Gwennoline, vu ton tempérament de crash-testeuse visiblement, tu dois avoir des trucs à raconter…

  7. Tombée ici un peu par hasard (mais ravie de trouver ce site !) je vais vous raconter une histoire qui est plutot une blague qu’un vrai fail. J’ai une poitrine très très généreuse, et je m’habille plutot sportif, pulls sweets sans trop faire attention. Mais j’ai un pull qui est en fait une sorte de gilet avec un zip au milieu, qui remonte en V de chaque coté jusqu’au cou. Qu’on ne peut pas completement fermer, si vous voyez. Avec la poitrine, bien tendu, mais ça ne bouge pas, et en soirée ça fait que mon cheri est fier de moi haha !
    Mais cette fois, cette andouille avait enduit la fermeture eclair d’un truc glissant tout le long. Je ne sais plus si c’etait de la vaseline, de l’huile ou quoi, mais le résultat, c’est que ma fermeture s’ouvrait lentement à chaque mouvement… Et que donc je passais mon temps à la remonter avant que le truc ne parte en deux pour de bon. Sur le moment, je n’avais pas compris, mais en fin de soirée 2 de ses copains ont avoué le truc, complices avec mon chéri… Qui était un drôle de chéri et qui n’est pas resté longtemps. Je me souviendrai toujours de ce truc, en attendant, qui n’est pas completement un mauvais souvenir, car j’aime bien etre au centre des regards, et là j’avais gagné le ponpon.

    1. Va falloir nous faire un article Carole 😛 car une très très forte poitrine c’est important ici ! XD
      Blague a part, j’avoue tu as raison Nini mais vu ma timidité… D’ailleurs c’est pour ça qu’ici on peut en parler librement et je m’exprime beaucoup (trop ?) 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *